Les origines de la flammekueche ou tarte flambée

Emblématique du Bas-Rhin, la tarte flambée est une spécialité culinaire à base de pâte à pain et de fromages. Ce plat traditionnel alsacien est agrémenté de crème épaisse puis garnie de lardons avant d’être assaisonné d’oignon. Ce met, également appelé Flammekueche, a toute une histoire à raconter.

La flammekueche servait à tester la température du four

Autrefois, dans les fermes du Bas-Rhin, les fermières préparaient le pain une fois par semaine. Pour connaitre la température du four traditionnel, elles faisaient cuire des morceaux de pâte. Ce qui était un simple test s’améliorait au fil des générations et devenait une véritable spécialité culinaire alsacienne : la tarte flambée. Les produits du terroir, notamment le fromage blanc, ont agrémenté ce met gourmet. Le tout était souvent cuit sous les flammes du four, d’où le nom Flammekueche.

C’était le plat de résistance de l’unique repas de la journée

À ses débuts, la Flammekueche constituait parfois l’unique repas de la journée. C’est la raison pour laquelle ce plat avait plusieurs ingrédients. Afin d’être le plus complète possible, la recette de la tarte flambée s’enrichit au fil des fournées. Dans les années 60, les restaurateurs de Strasbourg ont fait de cette préparation d’origine paysanne la spécialité culinaire de toute la région.

À accompagner par la boisson traditionnelle alsacienne

Considérée comme la cousine de la pizza, la tarte flambée se déguste traditionnellement avec les doigts. La Flammekueche est présentée sous forme d’un disque aplati découpé en plusieurs morceaux. Les convives enroulent les ingrédients avec pâte à pain. Le plat se mange avec la Schnaps. Cette eau-de-vie traditionnelle alsacienne était autrefois servie dans un seul grand verre qui faisait le tour de table.

Il est encore possible de déguster la tarte flambée dans sa version originale auprès de quelques auberges alsaciennes. Certains restaurants puristes proposent également cette préparation dans le respect de la tradition.